Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Adamantablogue
  • Adamantablogue
  • : *Étonnement systémique et libertaire *Évaluations de l'actualité culturelle, artistique, politique, économique, sociale *Ouvertures vers la pensée non conformiste
  • Contact

Partenariats

 

Liminaire

Le site source de ce blog, adamantane.net, a été mis en chantier et en ligne pour assurer simultanément plusieurs fonctions :
  • Présenter un ensemble de littératures polychromes : poèmes, essais, critiques, préfaces, documents pédagogiques, schémas didactiques, fragments sur des thèmes divers
  • Publier des auteurs, et plus généralement afficher des artistes, connus comme méconnus
  • Servir de portail à des associations à but artistique et culturel
  • Accueillir des activités d'écriture collaborative
  • Dissimuler un espace privé dédié à des recherches symboliques.
Son rédacteur veut les assurer de manière :

  • Systémique : les liens et interactions entre les divers domaines de la pensée active constituent en noosphère vivante ce qui sans eux ne serait qu'une froide encyclopédie des savoirs ;
  • &, conjonction de coordination
  • Libertaire : la personne est première ; les maîtres à penser sont à fréquenter avec d'extrêmes précautions, et le progrès nait de la réflexion autonome de chacun venant se combiner à celle des autres.


Recherche

Adamanquoi ?


Rédacteur Agoravox


Nous sommes tous capables d'observer et de commenter.



fremen
Nous sommes tous responsables de l'état de la terre (et du ciel...).



Nethique.info

Nous pratiquons tous les bonnes manières, surtout avec les inconnus.



Cyber@cteurs

Nous pouvons tous intervenir directement dans les processus de décision.





Nous sommes tous aptes à décider de ce qui est bon pour nous.



Nous habitons tous le même village en forme de globe.

Add to Netvibes

Nous avons les moyens de regouper nos blogues en réseau .




Nous pouvons faire connaissance directement par delà les terres et les mers.

Archives

9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 19:29

homard_cuit.jpegLe nouveau livre de Michel Houellebecque est à peine paru qu'il alimente déjà les conversations blogospériques. Non seulement l'auteur aurait crassussé presque inté des notices de WikiPédia, mais encore le titre aurait déjà été utilisé.

Grabuge dans le landerneau.

 

Pour ce qui est des emprunts à WikiPédia, la démonstration fournie par un lecteur attentif n'est pas non-probante [*] . Mais est-ce vraiment grave ? D'abord, les contributeurs ayant participés aux articles décalqués ne peuvent qu'en tirer quelque légitime fierté. Ensuite publier sur WikiPédia revient à mettre son travail en ligne sous une licence de type particulier ainsi définie :

----------

En cliquant sur « Publier », vous acceptez de placer irrévocablement votre contribution sous licence Creative Commons paternité-partage des conditions initiales à l'identique 3.0 et GFDL. Vous acceptez d’être crédité par les ré-utilisateurs au minimum via un hyperlien ou une URL vers l’article sur lequel vous contribuez. Voyez les conditions d'utilisation pour plus de détails (aide).

----------

Bon, Michel Houellebecq semblerait avoir oublié de créditer les contributeurs via un hyperlien ou une URL vers l'article. Il est à ce propos assez piquant de constater que le site de Michel Houellebecq - si ce n'est pas son site, du moins ce site fait ce qu'il faut pour t ressembler - est adorné de la mention fort claire : reproduction soumise à autorisation préalable.  

A noter que le procédé qui semble lui être reproché est un des trucs et astuces érigés en technique d'écriture par la Nov'Poésie,, telle que dénoncée par le mouvement Clarté Poésie en son temps... : publier sur papier velin d'Arches, format oblong, quarante pages de l'annuaire téléphonique reviendrait à faire oeuvre de création poétique.

 

De toutes manières, et sans vouloir déprécier les notices qui auraient/ont largement inspiré notre auteur, leur contenu demeure au niveau un peu plat d'une information sans grande particularité stylistique, ni originalité conceptuelle. Il aurait pu tout aussi bien reprendre, sans solliciter un célèbre Wiki,  des articles du code civil ou l'introduction de la table de logarithmes de Camille Bouvard et Alfred Ratinet [ **].

 

Pour ce qui est d'une antériorité dans l'emploi du titre, le livre pourrait avoir été baptisé la porte et la fenêtre ou le homard et la lessiveuse , voire l'aveugle et le paralytique, et se voir l'objet du même soupçon.  D'ailleurs, un des billets de ce blogue est intitulé de manière assez banale - est-ce là d'ailleurs un cas de plagiat par anticipation ? - la carte et le territoire...Honi soit qui mal y pense...

 

 

Merci  au noblissime ordre de la Jarretière pour m'avoir fourni ma conclusion. Pour ce qui est de l'illustration, admettons que ce homard cuit et flou évoque le fait que notre auteur se soit fait pincer pour avoir floué, et pourrait en rougir ...

 

[*] Toutefois l'analyste de textes écrit : Wikipedia,  dont l'écriture encyclopédique est fondée sur le consensus mou des contributeurs,  rentre parfaitement dans ce niveau de langage qui retire toute émotion aux choses.

Là, il y a à redire. Ma pratique de WikiPédia est que les consensus ne sont pas particulièrement mous. Au contraire, les débats sont passionnés. Mais les utilisateurs sont peu enclins à ouvrir la page discussion. Il est possible que l'ergonomie du Wiki ne soit pas assez incitative à le faire.C'est dommage, car cette page contient souvent autant d'information sur le thème traité que la notice elle même.

 

[**] Dans les année 50, les hypotaupins apprenaient à la chanter sur l'air de La Marseillaise...

Partager cet article

Published by Adamantane - dans Systémique
commenter cet article

commentaires

addf 10/02/2011 17:46



sur où est le bec, etc



Marc Petit 30/12/2010 05:02



Houellebecq poète.


Quelqu'un m'expliquera-t-il  pourquoi le poète préféré de la Bruni n'est pas, comme on pourrait s'y attendre, Gérard de Nerval, mais bien l'auteur des "Testicules atrabilaires", de "La Tarte
et le guéridon", et autres "Extensions du domaine de la pute" ?


Peut-être à cause de "Plates formes"?



Marc Petit 30/12/2010 04:32



Pour "Où est le bec ?", je signale une apparition plus ancienne, dans la bouche de Jean-Luc Moreau, en exergue d'une de ses "Bibliomanies" sur Radio Libertaire consacrée à je ne sais plus lequel
de mes livres (peut-être "L'utopie du docteur Kakerlak") aux alentours de 1999 :.


 


Où est le bec, qu'on le cloue !


(Un monostique , peut-être ?)


Moralité : Rien de nouveau sous le soleil / N'a rien d'une pensée nouvelle .


(distique !)



Lemniscate 29/12/2010 15:23



Gordon Zola, alias Eric Mogis, a déjà posé la question en 2006 dans Où est le bec ? Et sa réponse
est désopilante, voire désopliante de rire, comme pourrait le chanter Renaud (Séchan).


 


Reste à déguster le sot-l'y-laisse, si tant est qu'il en reste...



Marc Petit 28/12/2010 19:24



Où est le bec ? sotte question!


Cet oiseau-là n'a qu'un croupion.



Adamantane 29/12/2010 15:43



L'art de l'épigramme - l'abeille dans l'ambre... - rejoint ici celui du distique.


 


Les formes brèves sont décidément les plus incisives.